Comment intégrer une porte à galandage dans un plan de maison ? [Infographie]

7 Juil 2016 | Conseils | 38 commentaires

Le châssis est la solution idéale pour poser une porte à galandage et gagner de la place en supprimant la zone de battement d’une porte traditionnelle. Mais les contraintes d’intégration sur plan sont différentes de celles d’une porte battante. Voyons ensemble comment vous assurer que les mesures sont correctes afin d’éviter les mauvaises surprises lors de la construction.

Largeur de passage

Définissez la largeur de passage de votre porte. Si la porte à galandage est située entre un salon et une cuisine, privilégiez une grande largeur afin de laisser passer plusieurs personnes ou des objets encombrants. Une porte à deux vantaux (deux panneaux de portes) est souvent un bon choix. En revanche, pour les pièces plus petites telles que les toilettes ou les salles de bain, vous pouvez vous contenter d’une largeur classique de 80 cm par exemple. C’est la moyenne française.

Largeurs de passages standard : 60, 70, 80, 90, 100, 110, 120 cm

Un panneau de porte est aussi appelé vantail. Il est recommandé de le laisser saillant d’environ 6 à 8 cm afin d’accéder aux poignées sur les faces. Vous pouvez rentrer la porte en totalité dans la cloison en reculant la butée, ce qui vous contraindra à utiliser le tire-doigt sur le chant pour la sortir.

Attention à l’aspect thermique. Ne placez pas un châssis dans une cloison proche d’une cheminée. La chaleur risque de déformer le panneau de porte en bois avec le temps. De même, une porte à galandage d’intérieur n’a pas de vocation thermique et ne doit pas être placée entre une pièce de la maison et le garage. Cela causerait une perte de chaleur importante.

Longueur de cloison

C’est l’étape cruciale : mesurez la longueur totale de votre cloison. Elle doit être assez longue pour accueillir le châssis dans lequel coulisse le panneau. Attention aux colonnes et aux murs porteurs qui peuvent gêner son intégration.

Pour un châssis Unique à un vantail de largeur de passage de 80 cm (une porte de 83 cm), il vous faut 82,2 cm de dégagement pour installer le coffre et 169 cm pour la totalité du châssis.

Or, pour un châssis Extension à deux vantaux, de passage 162 cm (2 portes de 83 cm), il vous faut 82,2 cm de dégagement pour chaque coffre. L’encombrement total sera de 334,4 cm.

Si votre cloison n’est pas assez longue, vous avez plusieurs solutions :

  1. Réduire l’ouverture
  2. Changer le coffre de côté (le placer à droite ou à gauche)
  3. Passer à deux vantaux
  4. Utiliser un modèle de châssis spécifique. Exemple : un modèle Télescopique qui permet de faire coulisser deux vantaux dans un même coffre. Vous perdez en épaisseur de cloison, mais gagnez en longueur.

Épaisseur de cloison

Ensuite, il faut définir l’épaisseur de votre cloison. Une cloison en plaques de plâtre avec un châssis coulissant mesure généralement 95 mm ou 100 mm.

Une cloison d’épaisseur 95 mm est composée d’une ossature de 70 mm avec une seule plaque de plâtre 13 mm par face (BA13) sur le coffre et toute la cloison.

Une cloison d’épaisseur 100 mm est composée d’une ossature de 48 mm avec une plaque de plâtre 13 mm sur chaque face du coffre et deux sur le reste de la cloison.

Hauteur de porte

La hauteur de porte standard actuelle en France est de 204 cm. On trouve 210 cm dans les logements plus anciens. Prévoyez quelques centimètres de plus pour l’encombrement du châssis. Vous pouvez également opter pour une hauteur hors standard avec un châssis sur mesure.

Placer une porte à galandage dans un plan de maison

Pin It on Pinterest

Share This

Partager

Partagez cet article sur les réseaux sociaux