Comment poser une porte coulissante à galandage ?

30 Jan 2017 | Conseils | 7 commentaires

De plus en plus populaire, la porte coulissante à galandage trouve place dans votre intérieur. Contrairement à une porte traditionnelle, elle coulisse dans la cloison et n’encombre pas la surface au sol. L’espace est optimisé dans chacune de vos pièces.

Professionnel ou bricoleur averti, vous pouvez installer une porte coulissante avec succès à condition de respecter certaines règles. Dans cet article, nous allons détailler pas à pas le montage d’une porte à galandage pour préparer au mieux votre réalisation.

Le matériel et les outils nécessaires

Les matériaux

  • 1 châssis (en kit ou pré-monté)
  • 1 porte
  • 1 habillage (si nécessaire)
  • Rails et montants métalliques
  • Plaques de plâtre
  • Vis à plaques de plâtre
  • Colle

Les outils

  • Crayon
  • Cutter
  • Mètre
  • Perforateur / Perceuse / visseuse
  • Niveau à bulle
  • Gants et lunettes de protection
  • Casque anti-bruit

1. Assembler le châssis

Sur le premier schéma, nous pouvons apercevoir le châssis monté avec la porte coulissante à l’intérieur. Sur le second, nous avons mis en avant les deux parties du châssis : à gauche, l’ouverture et à droite, le coffre. La porte coulisse à l’intérieur du coffre lorsqu’elle est ouverte.

L’assemblage du châssis commence par le montage du coffre. Il peut être pré-monté ou en kit selon le modèle. S’il est déjà pré-monté, passez directement à l’étape 4.

Assembler la partie coffre en clipsant les deux raidisseurs du sol aux montants verticaux.

Visser la partie supérieure du coffre aux montants verticaux.

Clipser les raidisseurs horizontaux restants sur les deux faces du coffre. Insérer des cales en polystyrène provisoires entre les raidisseurs horizontaux afin qu’ils restent bien rigides pendant la fixation des plaques de plâtre.

Insérer le rail dans la partie supérieure du coffre.

Assembler le montant de butée métallique au rail du châssis.

Insérer les entretoises provisoires entre le montant de butée et les montants de passage. Elles évitent la déformation du passage lors de la pose.

Le châssis est assemblé. Passons au montage de l’ossature métallique de la cloison en plaques de plâtre.

2. Assembler le châssis avec l’ossature métallique

La première question à vous poser est « sur quel type de sol vais-je monter mon ossature ? Sur un sol brut ou sur un sol fini ? ». La procédure diffère selon chaque cas.

Sur sol brut

Sur un sol brut, il faut réhausser le châssis à hauteur du sol fini. Pourquoi ? Parce que si le châssis est posé en dessous du niveau du sol fini, non seulement la hauteur de passage sera diminuée, mais en plus le panneau de porte devra être recoupé pour en diminuer la hauteur. De simples cales en bois ou un kit de pose sur sol brut, plus précis, permettent de surélever le système. 

Selon l’épaisseur d’isolation souhaitée, il existe deux largeurs classiques de rail. 48 mm ou 70 mm. Autre point, avec un rail R48 ou R70 vous devez bien respecter l’espacement de l’ouverture. Plus le panneau de porte est large, plus l’espacement est grand. La dimension exacte est en général indiquée dans la notice.

Pattes de fixation vissées sur la cale.

Rail, R48 ou R70, vissé sur la cale.

Sur sol fini

Sur un sol fini, la fixation de l’ossature dépend de votre sol. En cas de chauffage au sol ou carrelage, nous vous conseillons de coller le rail et non de le visser. Vous éviterez ainsi de fissurer votre carrelage ou d’abîmer votre plancher chauffant. Sur tout autre sol, vous pouvez visser l’ossature avec des cornières, des pattes de fixation à plier ou un rail. Les cornières en métal ont un profil en forme de L pour fixer le châssis sans difficulté.

Rail, R48 ou R70, collé sur le plancher chauffant.

Pattes de fixation pliées et fixées sur le sol fini.

Une fois le châssis fixé au sol, vous devez mesurer la hauteur entre le sol et le rail vissé au plafond. Coupez les montants verticaux à cette hauteur. Puis, vissez un montant de chaque côté du châssis. Avant de fixer les autres montants à l’ossature, vérifiez que la structure soit parfaitement verticale et d’aplomb. Cette vérification est essentielle pour que la porte coulisse correctement. Ensuite, vous pouvez visser les autres montants. Votre ossature est prête.

Pose des montants verticaux et vérification de la verticalité / horizontalité du châssis avec un niveau.

Rajout des montants verticaux pour terminer l’ossature métallique.

3. Fixer les plaques de plâtre

Pour monter la cloison en plaque de plâtre sur la partie du coffre du châssis, nous vous recommandons d’utiliser des vis de 3,9x19 mm espacées de 30 cm et vissées à 1 cm du bord. D’autres vis pourraient rayer le panneau de porte. Pour les autres cloisons, vous pouvez utiliser des vis classiques. Une fois toutes les plaques de plâtre vissées, vous pouvez retirer les entretoises et les cales en polystyrène mises provisoirement pour solidifier la structure.

Remarque : à cette étape nous comprenons l’importance de choisir un châssis de qualité. Il ne fléchit pas lors de la fixation des plaques de plâtre. La pose est parfaite.

Plaques de plâtre fixées sur l’ossature métallique.

Entretoises et cales en polystyrène retirées du châssis pour porte coulissante.

4. Préparer la porte coulissante

Pour commencer, si votre châssis est équipé d’un guide au sol, aussi appelé guide de porte, installez-le en bas du coffre du châssis. Comme son nom l’indique il permettra à la porte coulissante de coulisser dans l’axe et d’éviter ainsi tout frottement ou déviation de la porte. Vous pouvez maintenant préparer votre porte coulissante. Comment ? En vissant les étriers sur chaque bord de la porte. Placés en général à 12 cm, les suspentes s’enclencheront dans les étriers des chariots de coulissement lorsque vous installerez la porte (étape 5). Il ne vous reste plus qu’à assembler les deux suspentes aux chariots de coulissement : une suspente par chariot.

Fixer le guide au sol en bas du coffre du châssis.

Visser les étriers au bord de la porte coulissante.

Assembler les deux suspentes aux chariots de coulissement.

5. Installer la porte coulissante

Tout d’abord, vous devez insérer les deux chariots avec leur suspente respective (assemblés dans l’étape 4) dans le rail du châssis. Puis, installez la porte en enclenchant les suspentes dans les étriers. Pour vous aider à positionner la porte, vous pouvez vous servir de petites cales posées au sol. Ainsi la porte est à la bonne hauteur et sera plus facile à installer. Lorsque les suspentes sont enclenchées, vous pouvez serrer les écrous avec une clef plate. La porte est installée.

Insérer les deux chariots dans le rail du châssis.

Enclencher les suspentes dans les étriers et serrez les écrous.

Coulisser la porte à l’intérieur du coffre du châssis.

6. Poser l’habillage de porte

Avant de commencer la pose de l’habillage, nous allons voir les différents éléments que vous pouvez trouver dans un kit. Tout d’abord, sachez qu’il existe différents kits d’habillage :

  • Pour porte en bois, porte en verre ou porte verre et aluminium.
  • Avec ou sans couvre-joints intégrés. L’habillage avec couvre-joints intégrés permet un gain de temps de plus de 30 minutes.
  • En bois brut à peindre, en finition PVC blanc ou autres.

Le visuel ci-contre est un habillage classique pour porte coulissante en bois. Il est composé de : 5 couvre-joints, 1 montant de butée, 1 traverse, 2 montants de passage, 3 joints brosse, 1 gabarit de perçage et 8 clés de fixation.

La pose de l’habillage

Mesurer la hauteur du porte-rail du châssis au sol fini.

Couper les deux montants de passage et le montant de butée à cette hauteur. À fleur de chaque profil, positionnez le gabarit et faites 2 trous de 4 mm. Ils permettront de fixer la traverse (haut de l’habillage).

Insérer un joint-brosse dans chaque montant de passage. Coupez l’excédent aux ciseaux. Le joint brosse empêche la poussière de pénétrer à l’intérieur du châssis.

Encoller un montant sur chaque face du châssis, côté porte. Les trous sont positionnés vers le haut.

Enclencher le montant de butée sur le châssis en le poussant. Vous pouvez le fixer avec des vis de 40 mm de longueur et 4 mm de diamètre ou avec de la colle comme les montants de passage.

Insérer les joints en PVC dans le montant de butée. Coupez l’excédent aux ciseaux.

Mesurer la distance entre les montants pour déterminer la largeur des traverses.

Couper les deux traverses de la bonne largeur. Une pour chaque face. Puis, les huit clés de fixation doivent être insérées à chaque extrémité des traverses.

Placer les traverses. Vous pouvez ensuite coulisser les clés de fixation dans les trous que vous avez percés dans le haut des montants. Si l’embout de la traverse dépasse, l’excédent doit être coupé pour qu’il n’abîme pas le panneau de porte.

Coller les couvre-joints entre l’habillage et les plaques de plâtre. Ils masquent la jonction. Nous vous conseillons de les maintenir avec des serre-joints pendant le temps de prise de la colle.

Après quelques heures de travail le résultat est là ! Une porte coulissante opérationnelle ! En tout cas BRAVO et merci d’avoir suivi pas à pas l’article. Si vous avez des questions ou souhaitez des précisions, postez un commentaire et nous y répondrons.

PS : N’hésitez pas à partager vos photos… pendant / après le montage, toujours utiles pour les futurs lecteurs.

Articles similaires

Pin It on Pinterest

Share This

Partager

Partagez cet article sur les réseaux sociaux