Battante ou coulissante : quelle porte intérieure choisir ?

2 Juil 2016 | Conseils | 8 commentaires

Fondues dans le décor ou sophistiquées ? Les portes habillent votre intérieur et font partie intégrante de votre quotidien. Deux solutions s’offrent à vous : la porte battante ou la porte coulissante. Quelle porte intérieure choisir ? Adepte du design ou bricoleur, le choix est vaste. Chaque type de porte dispose d’avantages et d’inconvénients que nous allons décrypter ensemble.

Isoler avec une porte battante

La porte intérieure battante n’a plus rien à prouver. Présente dans la plupart de nos habitations, elle reste la plus utilisée. Moins coûteuse que la porte coulissante, elle convient à la majorité des pièces. Sa facilité d’installation, de démontage et de remplacement, sont un plus. Nul besoin d’être expert pour s’y atteler. Elle offre aussi l’avantage d’une bonne isolation autant phonique que thermique. Enfin, qui n’est jamais arrivé les bras chargés de papiers ou de courses face à une porte ? La solution : votre coude et cette fameuse poignée pour passer de l’autre côté !

La tendance se porte aujourd’hui sur les modèles à fleur de mur. Avec leurs charnières invisibles, elles sauront séduire les plus esthètes.

On se demanderait presque comment on pourrait se passer de la porte battante traditionnelle ! Et pourtant, sa surface de battement entraîne une perte d’espace inestimable dans des endroits restreints.

Optimiser son espace avec une porte coulissante

La porte intérieure coulissante offre de nombreux avantages. Elle se décline sous deux formes : en applique ou à galandage. Alliance entre design et praticité, elle s’adapte facilement à tout type d’intérieur.

La porte coulissante en applique

Elle est fixée au mur ou au plafond. Ce système est idéal dans le cas d’une rénovation et pour éviter de gros travaux, comme la destruction d’une partie de la cloison ou le découpage de l’ancienne huisserie d’une porte battante. L’avantage principal réside dans la simplicité d’installation du système qui nécessite peu de travaux de mise en œuvre.

La porte à galandage

À l’inverse, la porte intérieure à galandage a l’avantage de se dissimuler dans le mur, le summum en matière de design. Avec ou sans habillage, se fondant alors parfaitement avec la cloison, il y en a pour tous les goûts. Idée originale, disponible chez Eclisse : une porte en verre pour laisser passer la lumière, mais établir une véritable séparation entre deux espaces.

Le système E-Motion, à gauche, permet l’ouverture automatique d’une porte grâce à l’impulsion d’un radar, d’un interrupteur ou d’une télécommande. C’est un moteur électromagnétique, sans courroie, et donc très fiable.

Vous avez un meuble encombrant à installer ? Avec le système à galandage, plus de contraintes dues à une porte mal placée. Un désagrément de plus qui disparaît avec la porte coulissante et facilite l’aménagement de la maison. La surface réservée au battement est inexistante. C’est un avantage non négligeable dans les petits espaces tels que les WC, chambres étroites ou salles de bain qui ne permettent pas l’installation d’une porte battante.

Petit plus : certains châssis coulissants permettent même l’intégration d’équipements électriques sur la cloison proche de la porte. On trouve le système Luce chez Eclisse.

Construction ou rénovation, quelques points importants à considérer

 

Pour une porte battante

  • La porte battante ne s’ouvre que d’un seul sens, il est donc important de penser au futur agencement de votre maison. Si la poignée se trouve à droite, l’ouverture est à gauche et inversement.
  • Attention à la disposition des meubles qui peuvent gêner son ouverture.
  • La largeur de passage offerte par une porte battante est légèrement inférieure à la largeur du panneau de porte. En fonction des pièces qu’elle sépare, définissez vos impératifs de circulation. Une large porte convient aux pièces avec beaucoup de passage, telles que le salon ou la cuisine. Cela permet de déplacer des meubles imposants. À l’opposé, des portes de largeur faible conviennent aux pièces telles que les WC, les salles de bain ou les combles.

Pour une porte coulissante en applique

  • Vérifier qu’il n’y a pas d’équipements électriques ou de meubles sur la surface d’ouverture.
  • Penser à installer un montant de butée pour les pièces qui nécessitent un verrou : WC, salle de bain, chambre.
  • Rajouter 10 cm de largeur de porte par rapport à l’ouverture pour éviter un écart qui laisserait passer les regards et les bruits d’une pièce à l’autre.

Pour une porte coulissante à galandage

  • Elle s’adapte à tous types de cloison, sachez que vous avez le choix entre différents modèles de châssis. Simples ou doubles vantaux pour les grandes ouvertures, télescopiques dans le cas d’une cloison limitée par le dégagement, ou Circular pour les courbes.
  • En rénovation, on peut refaire la cloison ou installer le châssis contre la cloison existante, puis créer un doublage.

Articles similaires

Pin It on Pinterest

Share This

Partager

Partagez cet article sur les réseaux sociaux