Un luxueux cocon de verdure sur les toits de Paris

4 Mar 2021Réalisations0 commentaires

Les toits de Paris sont des lieux de plus en plus convoités. Agencer ces espaces atypiques demande une maîtrise technique et une imagination hors-pair. Le concept Oh Perché! est spécialisé dans ce type de projets. Cette marque tournée vers l’avenir répond au problème de densité en milieu urbain en concevant et construisant des habitats-rooftop.

Au cœur de Montmartre dans le quartier animé des Abbesses, le cabinet ACG et l’agence Mariebey ont imaginé ensemble un loft sur les toits selon le concept Oh Perché !. Cet appartement de 113m², rue Lepic, se situe en arrière-cour d’un immeuble de 4 niveaux, avec sa terrasse nichée au calme. Découvrez l’aménagement de ce rooftop parisien qui associe verdure et vie citadine.

I. La ligne directrice des travaux : plus qu’un habitat, un art de vivre.

Les propriétaires se sont rapprochés de l’agence Mariebey pour concevoir leur résidence originale. Ils souhaitent un appartement connecté et moderne tout en conservant l’air de la campagne.

Comment ? « La technologie connectée est placée au cœur de ce projet. Elle intègre un système domotique qui centralise la gestion énergétique et l’automatisation des équipements (contrôle des fenêtres de toit, de la lumière, de la température) » explique l’agence d’architecture en charge du projet.

Schéma de l'appartement avant le projet

La qualité de vie des résidents est aussi une priorité. Leur rythme de vie animée, entre le travail et les enfants, nécessite de trouver chez soi un lieu apaisant à tout point de vue : verdure, espace aéré et joli panorama.

« Une vraie bulle d’oxygène dont nous avons redécouvert l’attrait avec le confinement » confie les propriétaires.

AVANT

APRÈS

II. La réalisation

Cet écrin de verdure sur les toits a été pensé dans les moindres détails.

L’agence Mariebey a conçu l’extérieur de manière à rappeler l’air de la campagne : une terrasse en bois entourée de plantes où les propriétaires peuvent profiter de la vue. Le mobilier sobre et minimaliste laisse place à un cocon verdoyant. Il fait face aux grandes baies vitrées qui laissent entrer la lumière dans l’espace principal de vie.

Associés aux larges baies vitrées, des puits de lumières viennent ensoleiller le spacieux séjour de 50m².

 

Des meubles nobles et haut de gamme prennent place en-dessous des fenêtres de toit. Ce choix s’inscrit dans une optique de design durable. Ils ont été imaginés dès leur conception pour durer dans le temps. Les couleurs pastel des assises adoucissent le marbre ambré du plateau et le laiton des pieds de la table basse. Pour une touche un peu plus décalée, l’agence a opté pour un pouf en forme de nœud, créé par l’artiste Marine Peyre.

Dans le prolongement de l’espace de vie, la cuisine ouverte garde la même ligne directrice de la décoration d’intérieur : élégance et modernité. Les meubles blancs se fondent dans la pièce. Seul l’îlot central plaqué bois permet de délimiter la cuisine subtilement. De l’autre côté, la table à manger, signée Philippe Hurel, rappelle les tons de la table basse. Cette seconde création artistique met en scène l’art de vivre à la française.

La seule ouverture du salon donne sur le couloir où se trouvent les espaces personnels des propriétaires. Les bloc-portes affleurants, modèles Syntesis® Battant d’Eclisse, ont permis de créer l’illusion d’un mur sans fin. Le parquet disposé sur la longueur accentue cet effet. 

La salle d’eau de la suite parentale ne dénote pas l’ambiance générale du rooftop. Le carrelage en marbre offre du cachet et de la luminosité. Le large miroir avec LED intégrée surplombe la double vasque. Les espaces nuit répondent aussi à l’attente des propriétaires avec les deux chambres souhaitées.

 

Le concept « Oh perché » propose une culture de la différence c’est-à-dire des petits espaces plugués sur l’existant. Il permet aussi de redynamiser la ville d’une manière atypique. Comment trouvez-vous le concept ? Aimeriez-vous vivre sur les toits de Paris ?

Pin It on Pinterest

Share This

Partager

Partagez cet article sur les réseaux sociaux